(+221) 77 679 79 38 ( Prix: Appel Local)
serviceclient@natureminceur.com
Les 20 maladies que vous pouvez guérir en faisant l’amour

Les 20 maladies que vous pouvez guérir en faisant l’amour

Les 20 maladies que vous pouvez guérir en faisant l’amour

Non, ce n’est pas une légende. L’Université de Wilkes, en Pennsylvanie, a réalisé une étude très sérieuse démontrant que faire l’amour au moins deux ou trois fois par semaine est bon pour votre santé. Cela libère un anticorps, l’immunoglobuline, qui renforce les défenses de l’organisme, prévenant certaines maladies et infections. En voici la liste :

1 – Le sexe prévient le cancer de la prostate.

Éjaculer au minimum 5 fois par semaine éloigne la perspective de développer un cancer de la prostate, selon plusieurs études.

 

2 – Le sexe est un sport.

Le sexe est une excellente activité physique. Il fait travailler votre système cardiaque, le maintenant en forme. De plus, il fait travailler tous vos muscles. Pensez qu’en une demi-heure d’activité sexuelle, vous brûlez 200 calories ! Cela équivaut donc à un régime, en nettement plus agréable.

 

3 – Il débarrasse des céphalées.

L’excuse de la migraine est un très mauvais prétexte. En effet, le sexe a le pouvoir de faire disparaître les maux de tête en libérant une hormone, l’ocytocine, qui permet au corps de se détendre.

 

4 – C’est bon contre la dépression.

Faire l’amour élimine la tension nerveuse. Les femmes qui font l’amour régulièrement sont moins stressées et mieux dans leur peau. En effet, le sexe libère de la sérotonine, un antidépresseur naturel.

 

5 – Il permet de rester jeune.

Le psychologue écossais David Weeks a réalisé une étude auprès de 3500 personnes ayant au minimum trois rapports sexuels par semaine. Elles paraissaient plus jeunes que leur âge…

 

6 – Le sexe est bon pour le moral.

Le sexe est une activité saine qui consiste à donner du plaisir à une autre personne et à en recevoir. C’est aussi un moment où on donne libre cours à ses émotions.

 

7 – Le sexe rend heureux.

Les personnes sexuellement actives sont généralement plus optimistes et positives. C’est certainement le meilleur moyen de prévenir la dépression.

 

8 – Il favorise le sommeil.

C’est connu : les hommes s’endorment presque immédiatement après un rapport sexuel. Quant aux femmes, cette activité les relaxe, ce qui les aide à trouver plus facilement le sommeil. Adieu les insomnies, donc !

 

9 – C’est bon pour la peau.

Pendant un rapport sexuel, le corps libère de la testostérone, une hormone qui favorise la bonne santé de la peau et des os. Idéal pour une peau jeune et éclatante de santé.

 

10 – Ça prévient le cancer du sein.

Selon une étude australienne, la stimulation des seins et l’orgasme féminin provoquent la libération d’ocytocine, hormone qui protège du cancer du sein.

 

11 – Le sexe favorise la santé cardiovasculaire.

Faire l’amour trois fois par semaine réduit de 50% les risques de crise cardiaque et d’AVC, si l’on en croit une étude de l’Université de Belfast. C’est encore plus vrai pour les hommes car une autre étude démontre que ceux qui ont deux rapports sexuels par semaine courent deux fois moins de risques qu’une crise cardiaque ne leur soit fatale que ceux qui n’en ont qu’un par mois.

 

12 – C’est bénéfique pour l’estime de soi.

Autres hormones libérées pendant le sexe, les phéromones, qui ont un grand pouvoir d’attraction sexuelle. En conclusion, plus vous faites l’amour, plus vous êtes attirant. D’où une augmentation de votre estime de soi.

 

13 – Ça aide à garder son sang-froid.

Comme on l’a vu, le sexe favorise la confiance en soi et l’épanouissement. Cela permet donc de faire face aux situations stressantes avec un meilleur contrôle de soi.

 

14 – Cela prévient la grippe et les allergies.

En faisant l’amour ne serait-ce qu’une fois par semaine, vous augmentez votre production d’anticorps. Cela aide donc votre corps à lutter contre les virus. Vous produisez également des antihistaminiques, ce qui prévient les allergies, notamment l’asthme, ainsi que les rhumes.

 

15 – Vous restez jeune plus longtemps.

Pendant l’orgasme, votre corps libère de la DHEA, une hormone qui renforce le système immunitaire et répare les tissus, vous aidant à conserver une peau jeune. En outre, la DHEA favorise la production d’autres hormones, dont les œstrogènes, qui favorisent la santé cardiovasculaire. Ainsi, le sexe permet de vivre plus longtemps, tout en conservant une apparence jeune.

 

16 – Cela prévient les maladies mentales.

L’absorption du sperme permet la régulation des hormones des femmes, et donc celle de leur humeur. Par extension, cela réduit donc le risque de maladies mentales.

 

17 – Le sexe soigne les maux de dos.

Plusieurs études indiquent que la stimulation du vagin a des effets antalgiques. Elle améliorerait ainsi la tolérance aux douleurs provoquées par les règles, ainsi que celles causées par l’arthrite et les problèmes de dos.

 

18 – Le sexe évite les caries.

Cela peut paraître tiré par les cheveux, mais l’activité sexuelle augmente la production de salive, laquelle réduit le niveau d’acidité dans la bouche, responsable de l’apparition de caries. En outre, elle contient un analgésique, l’opiorphine, qui diminue les douleurs.

 

19 – Il réduit les effets de la drépanocytose.

Cette maladie héréditaire se caractérise par l’altération de l’hémoglobine, la protéine qui transporte le dioxygène dans le sang. Or, au cours du rapport sexuel, le rythme cardiaque s’accélère, ce qui améliore la vitesse de circulation du sang, et donc l’apport en oxygène.

 

20 – Le sexe rend heureux.

Selon des économistes de l’Université de Warwick, en Angleterre, qui ont interrogé 16000 personnes, les plus heureuses sont celles qui font le plus souvent l’amour. Ceci est particulièrement vrai chez ceux qui ont un niveau d’éducation élevé.

 

La conclusion s’impose : pour vivre longtemps, qui plus est heureux et en bonne santé, faites l’amour le plus souvent possible.

Mieux connaitre la VITAMINE C

Mieux connaitre la VITAMINE C

Mieux connaitre la VITAMINE C

Connue pour son rôle anti fatigue, la star des vitamines également appelée acide ascorbique, possède plus d’un atout. Mise au point et conseils.

Ses rôles

– La vitamine C participe à la formation mais aussi et surtout à la réparation du collagène des os, des cartilages, des ligaments et des petits vaisseaux sanguins (capillaires).

– Elle favorise l’absorption du fer alimentaire.

– Elle intervient dans la résistance aux infections (immunité) en renforçant le rôle des leucocytes, cellules de l’organisme qui nous défendent contre les agressions externes.

– Comme la vitamine E, la vitamine C est une vitamine anti oxydante qui intervient dans la lutte contre les radicaux libres. Elle jouerait en particulier un rôle dans la prévention du risque de cataracte en luttant contre l’opacification du cristallin induite par les radicaux libres.

– Elle constitue un agent essentiel dans le processus de fabrication du collagène (ciment de la peau), et la donc prévenir les rides.

– Elle aide les allergiques à lutter contre l’asthme et les rhumes.

Causes et conséquences de carences

Plusieurs facteurs peuvent engendrer une carence de vitamine C:

– le tabagisme : chaque cigarette pompe 25 mg de vitamine C.

– l’alcoolisme

– la dénutrition, en particulier chez la personne âgée

– une faible consommation de fruits et légumes

– le stress, gros consommateur de vitamine C

– le sport intensif

Celle-ci peut se manifester par de la fatigue, un manque d’appétit, des douleurs musculaires, un essoufflement à l’effort, de la somnolence, une peau sèche et une moindre résistance aux infections.

Les apports journaliers conseillés en vitamine C :

Enfants : de 60 à 100 mg

Adolescents : 110 mg

Femmes et hommes adultes : 110 mg

Femmes enceintes : 120 mg

Femmes allaitantes : 130 mg

Personnes âgées : 120 mg

Fumeurs : 140 mg

 

Où la trouver ?

La vitamine C se trouve uniquement dans les fruits et légumes, notamment le kiwi (80 mg/100 g), les choux (57 mg pour le rouge, 50 mg pour le chou fleur…), les agrumes (52 mg pour le citron et l’orange, 37 mg pour le pamplemousse…), le poivron (160 mg en moyenne), le cresson (60 mg), les herbes aromatiques (37 mg pour le cerfeuil, 200 mg pour le persil, 60 mg pour la ciboulette…).

 

A savoir

La vitamine C est la plus fragile des vitamines. A chaque fois qu’elle est exposée à la lumière, à une température élevée, à de l’humidité, à un milieu basique ou, au contraire trop acide, elle s’altère.

Pour préserver au maximum la teneur en vitamine C des aliments, il faut leur éviter de longues conditions de stockage (surtout à la lumière), les éplucher et les laver le moins possible, leur épargner les temps d’attente à l’air libre et les longues cuissons.

 

Découvrez Enfin Quel Est Votre Poids Idéal

Découvrez Enfin Quel Est Votre Poids Idéal

Découvrez enfin quel est votre poids idéal

Nous rêvons toutes de l’atteindre, ce chiffre eldorado qui nous rendrait parfait…et en bonne santé. Mais existe-t-il vraiment un poids idéal ? Comment le calculer ? Comment l’atteindre et le conserver ? Faisons le point.

Calcul du poids théorique

De nombreux médecins ont tenté d’élaborer des formules mathématiques pour déterminer le poids idéal. Aujourd’hui, seules deux d’entre elles sont prises en compte, dont une seule, l’IMC, est reconnue et utilisée par les hautes autorités sanitaires mondiales.

L’indice de masse corporel (IMC)

IMC = poids/taille au carré

(Par exemple : IMC = 55/ (1,65 x 1,65) = 20,2 si vous pesez 55 kilos et mesurez 1m65)

Le tableau ci-dessous est valable chez l’adulte.

Moins de 18,5 => Maigre

​De 18,5 à 25 => Normal

​​De 25 à 30 => Surpoids

​Plus de 30 => Obésité

 

Poids, masse grasse et masse maigre

Le poids qu’affiche la balance recouvre la somme des différents éléments qui composent le corps, sans tenir compte de leurs proportions respectives. Ainsi, le poids global d’une personne de 25 ans est réparti ainsi : 25% de liquide (sang et eau), 32% de muscles, 15% de peau et squelette, 8% de viscères et organes, 20% de graisse

 

Certes, se peser constitue déjà un bon indicateur, mais le muscle pesant plus que le gras, un sportif peut tout à fait afficher un poids relativement élevé sans pour autant avoir besoin de maigrir.

 

Poids de forme, poids d’équilibre

Nombre de spécialistes préfèrent parler de poids de forme ou de poids d’équilibre. Ce chiffre, atteint à l’âge adulte, diffère selon les individus en fonction de l’histoire (croissance, évolution pondérale, état de santé) et de l’hérédité de chacun, et peut changer au cours de la vie en fonction de certains paramètres.

 

Le corps aurait ainsi toujours tendance à revenir vers ce poids d’équilibre, programmé à l’avance et malheureusement pas toujours en phase avec les désirs des uns et des autres…

 

La réussite d’un poids adapté et stable

Le chiffre de la balance n’est pas le seul indicateur du poids idéal : il peut d’ailleurs varier d’un jour à l’autre, en fonction de ce qu’on a bu ou mangé. Il est à ce titre d’ailleurs préférable de ne se peser qu’une fois par semaine, à la même heure et dans la même tenue.

 

​Par la suite, il est recommandé de consulter un nutritionniste ou un diététicien afin d’effectuer un bilan alimentaire et de procéder aux corrections qui s’imposent.

J'apprends à Bien Respirer

J’apprends à Bien Respirer

CETTE SEMAINE J’APPRENDS A BIEN RESPIRER

Respirer, un geste on-ne-peut-plus naturel certes. Mais respirer correctement n’est finalement pas donné à tout le monde. D’ailleurs, on néglige trop souvent les bienfaits d’une bonne respiration. On se contracte, on se recroqueville, on accumule les tensions… Alors nous vous aidons à vous réapproprier votre respiration, pour un bien-être accru et une santé améliorée.

 

  1. Prenez conscience de votre respiration abdominale

La position : Allongée sur le dos, posez vos paumes de mains à plat sur l’abdomen.

La respiration : Inspirez profondément par la bouche, en gonflant votre ventre au maximum, puis expirez au maximum par la bouche pour vider votre ventre.

Bienfait : En faisant descendre l’air au maximum dans le ventre, vous prenez conscience de votre respiration. Vous vous obligez à faire circuler de grosses quantités d’air, doucement.

 

  1. L’ouverture de la cage thoracique

La position : Debout ou couchée sur le dos, posez vos paumes de mains, doigts écartés sur les dernières côtes, de chaque côté, à la base de votre cage thoracique.

La respiration : Inspirez par le nez, en absorbant votre nombril, en contractant vos abdos de manière à gonfler votre thorax, puis expirez par la bouche.

Bienfait : Cela permet d’ouvrir le diaphragme, de décompresser, d’augmenter la capacité pulmonaire.

 

  1. La respiration profonde contrôlée

La position : Allongée par terre, ramenez les genoux vers la poitrine, pour plaquer les lombaires au sol. Posez vos deux mains sur votre ventre, sans appuyer.

La respiration : Inspirez durant 5 à 7 secondes par le nez pour gonfler le ventre sans bouger les épaules. Retenez votre souffle 3 secondes, puis expirez très lentement par la bouche (en 10 secondes environ).

Bienfait : Cet exercice de respiration profonde et maîtrisée permet de mieux oxygéner les cellules, de ralentir le pouls et aide à contrôler son stress.

On augmente également le flux sanguin, ce qui a pour conséquence une meilleure irrigation du cerveau.

  1. Le dos du chat

La position : A quatre pattes, les mains écartées de la largeur des épaules, les genoux écartés de la largeur du bassin, dos plat, tête dans le prolongement du dos, ni rentrée, ni relevée.

La respiration : On expire en arrondissant le dos que l’on étire par la même occasion. On inspire en se repositionnant dos plat.

Bienfaits : On assouplit son dos, afin de libérer les tensions et surtout de se tenir moins repliée sur soi. En redressant naturellement sa colonne, on favorise une respiration plus profonde et aboutie.

  1. Pratiquez la cohérence cardiaque !

Cette méthode de relaxation par la respiration agit instantanément, grâce à de courts exercices répétés plusieurs fois, on relâche les tensions, maintenant vous l’avez compris. Mais le corps en tire d’autres bénéfices.

Une appli sur smartphone et sur tablette vous permet de jouer avec de petits exercices ludiques où que vous vous trouviez.

A l’aide d’un capteur de votre rythme cardiaque à clipper sur le doigt, l’appli préconise des exercices selon votre profil et vos besoins, et enregistre vos progrès.

Les exercices sont très sympas, boostent notre bien-être, et on s’amuse en se faisant du bien. Ainsi un cœur qui bat régulièrement, envoie des signaux positifs au cerveau, et on agit sur sa santé et son bien-être. À vous un nouveau calme intérieur et un sommeil amélioré !

Quelques Astuces Pour Mieux Dormir Quand Il Fait Chaud

Quelques Astuces Pour Mieux Dormir Quand Il Fait Chaud

QUELQUES ASTUCES POUR MIEUX DORMIR QUAND IL FAIT CHAUD

1) Prendre une douche tiède voire fraîche

Après les gros coups de chaud de la journée, on plonge bien évidemment dans la douche avant de sauter dans son lit. Pas besoin de passer sous un jet glacé, une eau tempérée suffit à baisser la température de notre corps. L’astuce ? Ne vous séchez pas entièrement pour rester fraîche encore un peu plus longtemps.

2) Eviter de faire trop d’efforts avant de se coucher

Les sportifs remettront donc leur footing de fin de journée au lendemain (petit) matin. Comme nous venons tout juste de le préciser, il faut que notre température corporelle redescende. Alors on se relaxe.

3) Remplir une thermos avec de l’eau et des glaçons

Un mot d’ordre : s’HYDRATER. On ne le répétera jamais assez. Pendant la journée, on est censé boire 1,5 à 2 litres d’eau (on oublie les sodas et autres boissons énergisantes). Et pour éviter que l’on se relève 5 fois pendant la nuit pour aller chercher une bouteille d’eau dans notre frigo, on se sert de notre thermos. On la remplit avec de l’eau et des glaçons et on la laisse juste à côté de notre lit. Boisson fraîche assurée jusqu’au lever.

On peut même y glisser quelques rondelles de concombre ou feuilles de menthe, effet fresh garanti.

4) Manger léger et pas trop tard

Avec ces longues journées, on est vite tenté de retarder le dîner. Mauvais idée !

Mieux vaut manger tôt pour ne pas avoir le ventre trop plein au moment de se coucher.

On privilégie les salades, les fruits, les soupes glacées et on mise sur des plats frais et on évite également l’alcool.

5) Prendre l’air

Non, nous ne sommes pas en train de vous dire d’aller faire une petite balade en pleine nuit. Mais essayez d’aérer vos pièces au maximum dès que la température extérieure revient à un niveau inférieur à celui de la maison (en faisant tout de même attention aux moustiques et autres bestioles qui peuvent rapidement venir gâcher votre nuit…).

Attention cependant à la climatisation : celle-ci peut se révéler un peu trop agressive et provoquer une vilaine bronchite. On utilise plutôt un ventilateur, en veillant à ce qu’on ne reçoive tout de même pas l’air en pleine face.

6) Etendre des draps humides aux fenêtres

Autre astuce, vous pouvez également mettre des draps humides aux fenêtres des chambres. De cette façon, l’évaporation de l’eau permet de faire descendre la température de la pièce.

7) Préférer le coton ou le lin

Pour les draps comme pour le pyjama. Le coton ou le lin est un tissu capable de résister à de hautes températures, et il sera votre meilleur allié pour cet été. Sinon, rien ne vous empêche de dormir nue.

La tomate, un bon allié pour la santé

La tomate, un bon allié pour la santé

La tomate, un bon allié pour la santé

Importante pour la santé cardiaque

Cet aliment contribue à réduire le risque d’accidents vasculaires cérébraux, en plus de prévenir les maladies cardiovasculaires. De nombreuses études réalisées sur la tomate ont montré que sa consommation fréquente réduit significativement le mauvais cholestérol, empêchant ainsi les artères de durcir.

La tomate en prévention contre le cancer

La tomate est un aliment riche en lycopène, une substance qui peut prévenir certains types de cancer, notamment les cancers du côlon, du sein et de la prostate. Ses avantages sont tellement importants par rapport à cette maladie que certaines personnes atteintes de l’un de ces cancers ont réagi très favorablement à la consommation fréquente de cet aliment.

La tomate possède également des propriétés anti-vieillissements, et réduit chez les femmes les risques de souffrir l’ostéoropose.

Excellente contre le diabète

De nombreux experts en nutrition et diabète s’accordent à dire que la consommation de tomates en quantités suffisantes pourrait modifier le comportement biochimique d’une personne, affirmant ainsi que les tomates peuvent éliminer chimiquement le diabète, ce qui pourrait bénéficier à de nombreuses personnes à travers le monde, étant donné que le diabète est une maladie de plus en plus fréquente.

Un renfort pour le système immunitaire

Cet aliment nous fournit une bonne quantité de vitamine C, qui est très importante pour renforcer les fonctions du système immunitaire.

En mangeant des tomates, vous ressentez beaucoup plus d’énergie et de vitalité ; un autre avantage important de la tomate est qu’elle peut vous aider à perdre du poids. En effet, il est prouvé que la tomate possède la propriété de brûler les graisses dans le corps. Pour ces raisons, elle devrait toujours être présente dans l’alimentation quotidienne de toute la famille.

Autres bienfaits de la tomate

En plus des bénéfices que nous avons déjà énumérés, il en existe beaucoup d’autres que nous ne devons pas omettre. Pour le moment, nous devrions savoir que la tomate est bonne pour :

La tomate, un aliment aux multiples fonctions

Ce super-aliment est vraiment très utile dans l’alimentation de toute la famille, car il est très bénéfique à la santé du corps, et il peut être consommé dans d’innombrables plats, aussi bien en soupe que dans les pâtes ou les salades, mais également cuit ou cru. On peut également en faire des jus purs ou avec vos fruits préférés.

Les tomates peuvent être considérées comme le super-aliment que nous devrions tous manger tous les jours. Nous devrions les utiliser dans de nombreuses recettes et les ajouter à tous les plats que nous préparons.

Pour que les enfants en mangent sans problème, elles peuvent aisément s’ajouter à des jus de fruits : si vous préparez un verre de jus de mangue, vous pouvez y ajouter une tomate, sachant que vous leur donnez un super-aliment délicieux, sain et nutritif sans qu’ils ne s’en aperçoivent.

Courir quand il fait chaud, une mauvaise idée ?

Courir quand il fait chaud, une mauvaise idée ?

Courir quand il fait chaud, une mauvaise idée ?

Pas totalement… Mais avec le thermomètre qui monte, monte, monte et vous vous demandez s’il est bien raisonnable d’aller courir sous cette chaleur qui vous assomme. Alors quelles sont les dispositions à prendre pour pratiquer la course à pied par temps chaud sans risque la surchauffe ? On vous dit tout !

Alors, suivez nos conseils pour être sportive même quand il fait bien chaud, en restant extrêmement prudente pour vous habituer progressivement. Bref, comment prendre soin de vous.

Règle n° 1 : boire, boire, boire

Pourquoi boire ? Parce que quand le corps n’est pas assez hydraté, il va puiser dans ses réserves. Ainsi le corps va devoir fournir un effort supplémentaire qui affaiblit, pour hydrater les tissus et tenter de se refroidir. Très mauvais pour le cœur, pour la circulation, les muscles et le cerveau.

Quand boire ? Avant, pendant et après. Avant une course ou un simple jogging, pendant la journée, la soirée, on s’hydrate. Et pas avec du café, de la bière ou du thé (diurétiques qui ne permettent pas de fixer les sels minéraux), mais bel et bien de l’eau, des tisanes, des détox waters… Et pendant un jogging ou une séance d’entraînement, on prévoit une gourde.

Attention ! La soif est le premier signe de la déshydratation. Buvez avant d’avoir soif.

Règle n° 2 : le matin, votre moment préféré

Alors si vous avez le choix, courez le matin (ou éventuellement en début de soirée).

Pourquoi le matin c’est bien ? Car tout simplement il fait plus frais. De surcroît, l’organisme n’est pas encore éreinté par une journée torride. Il faut savoir que la chaleur a des effets directs sur les battements du cœur donc il s’agit de contrôler ses efforts. Enfin, la nature exhale tous ses parfums le matin, et si vous pouvez courir près des arbres, dans un bois, sur une route fleurie… vous allez adorer. Mais n’oubliez pas votre gourde !

Attention ! Ne partez pas forcément sans manger.

Alors allez courir avant 9h, et vous allez savourer.

Règle n°3 : courez moins vite

Courir trop vite constitue déjà le défaut de nombreux coureurs, qui pensent qu’il faut nécessairement se donner à fond pour bien faire. Alors que nos amis kényans par exemple s’entraînent parfois à courir lentement afin de bien intégrer leur gestuelle.

Règle n° 4 : portez des vêtements adaptés

Libérez votre tenue de sport, et adaptez-la, elle aussi, à la chaleur ambiante. Short ou skort et débardeur flou au top. Si vous osez, courez en brassière.

N’oubliez pas la tête ! La casquette, en cas de grosse chaleur, va devenir un accessoire indispensable. Non seulement, cela va vous prémunir des insolations, mais en plus vous pourrez la mouiller pour vous rafraîchir la tête, et le tissu humide conservera la fraîcheur. Un bandana peut aussi convenir mais vous ne bénéficierez pas de la visière.

 

Règle n°5 : protégez votre peau

Méfiez-vous du soleil sur votre peau dénudée. Aujourd’hui il existe tout un tas de crèmes solaires résistantes à la sueur, qui vous protègeront vraiment.

Colombo de Crevettes

Colombo de Crevettes

Colombo de Crevettes

Pour 2 personnes

INGREDIENTS

500gr de crevettes décortiquées

4 oignons moyens

2 tomates moyennes

4 cuillères à café de curry

3 gousses d’ail

Persil

1 petite boite de Lait de coco

3 cuillères à soupe d’huile

Sel, piment, poivre

PREPARATION

  • Bien laver les crevettes et les fendre par la moitié sur les ¾ de la longueur et les réserver
  • Peler les oignons et les découper en petits morceaux, les faire blondir dans l’huile.
  • Rajouter le curry et 20cl d’eau, laisser mijoter à feu doux pendant 10 minutes
  • Hachez l’ail et le persil et réservez-les
  • Laver et couper la tomate en dés et rajoutez-la à la sauce
  • Salez, poivrer, ajouter le piment selon le gout
  • Laisser mijoter 5 minutes
  • Verser le lait de coco et laisser frémir la sauce.
  • Incorporer le persil et l’ail hachés
  • Rajoutez les crevettes et laisser cuire 5 à 7 minutes à feu moyen

Servir très chaud avec du riz

Bon appétit

Astuces pour Manger Moins

Astuces pour Manger Moins

ASTUCES POUR MANGER MOINS

 

Un des problèmes le plus souvent rencontré par les personnes cherchant à perdre du poids est, la diminution des quantités de nourriture.

Quelle frustration de voir son assiette déjà terminée alors que l’on a encore faim !!

Pourtant, bien souvent, nous mangeons en trop grande quantité, ce qui entraine une prise de poids et la sensation de lourdeur d’estomac et l’envie de dormir.

Voici quelques astuces pour corriger le volume de nourriture que vous avalez :

  • MANGEZ LENTEMENT !

Prenez le temps de mastiquer lentement les aliments, d’une part pour faciliter leur digestion mais surtout parce que l’estomac met une vingtaine de minutes pour informer le cerveau qu’il est arrivé au point de satiété.

  • PRENEZ VOTRE REPAS A TABLE !

Evitez de manger sur le coin d’un comptoir, debout ou en conduisant. Prenez un peu de temps pour vous « poser » à table et faire honneur à votre repas et manger de façon « civilisée » !

  • DETENDEZ-VOUS !

Le moment du repas n’est pas fait pour ruminer les problèmes existentiels que vous rencontrez, restez « zen » et concentrez votre esprit sur votre assiette et son contenu. Prenez conscience du plaisir que vous procure chaque bouchée.

  • LACHEZ VOS COUVERTS !

Souvent, on a tendance à reprendre une bouchée, alors que la première n’est pas encore avalée en totalité….on ne va pas vous voler votre assiette ! Pour prendre le temps d’avaler une bouchée après l’autre, posez vos couverts entre chaque bouchée, votre digestion n’en sera que facilitée.

  • BATTEZ VOTRE RECORD !

Essayez de « chronométrer » le temps que vous mettez pour finir votre repas, et, chaque jour, rallongez ce temps pour que les prochains repas durent plus longtemps.

Les bienfaits de la pomme

Les Bienfaits de la Pomme

Les bienfaits de la pomme

En plus d’être la collation idéale, la pomme renferme des nutriments essentiels au bon fonctionnement de votre corps. Découvrez les super vertus de ce fruit juteux et sucré!

La pomme est non seulement diurétique, laxative mais aide également à l’élimination des sucres dans le sang et du cholestérol. Véritable booster musculaire, la pomme agit efficacement sur nos fibres nerveuses et lutte aussi contre l’hypertension artérielle.

Comme le raisin, la pomme est l’un des fruits qui apportent les plus de bienfaits à l’organisme.

Tout ceci s’explique grâce à la présence de vitamine C (5g/100g), des fibres et bien sûr des pectines. Les fibres étant nombreuses (2.5g/100g), elles agissent directement sur le transit intestinal. Ainsi, comme la carotte, la pomme combat les diarrhées infantiles.

Riche en vitamines A, B (0.2g/100g), E (0.6g/100g), P et en oligo-éléments, ce fruit calmera la faim sans vous faire prendre un gramme et ralentira le vieillissement des tissus de l’organisme. Avec ses 85% d’eau, elle est aussi très rafraîchissante.

Ses autres propriétés permettent de vous défendre contre les maladies cancérigènes, cardiovasculaires, prévenir la formation de caillots sanguins et contre l’asthme.

Le glutathion pourrait exercer une action anticancéreuse et accroître les défenses de l’organisme contre les infections.
Certes, la pomme ne peut remplacer la brosse à dents, mais elle favorise l’hygiène dentaire; y mordre et la mastiquer stimule les gencives. De plus, elle accroît la production de salive, ce qui a pour effet de réduire la population microbienne de la bouche et, donc, de diminuer le risque de carie.
Afin de conserver tous les bienfaits de ce fruit, n’épluchez pas la pomme : sa peau gorgée d’effets antioxydants, contient à elle seul 4 à 5 fois plus de vitamine C que la pulpe.


Post navigation