10 causes de surpoids et leurs remèdes

10 causes de surpoids et leurs remèdes

A la vue du nombre de régimes qu’il existe sur le marché, on se rend compte qu’il existe des controverses sur l’origine du surpoids et de l’obésité : l’un estime que la graisse est en cause, l’autre assure que c’est le sucre, …

En fait, l’épidémie de surpoids ne dépend pas uniquement de l’alimentation et de l’inactivité ; voici 10 causes du surpoids moderne :

1-LE STRESS :

Le stress libère des hormones (le cortisol et l’adrénaline) qui influent sur divers processus de la prise de poids comme l’envie de manger. Quand on est stressé on mange moins sainement, on mange plus vite et en plus grande quantité sans forcément s’en rendre compte.

Il est donc important de gérer son stress, soit par le sport, une activité de détente, une psychothérapie ou simplement dormir plus !

2-LES MEDICAMENTS :

Actuellement 25% des médicaments sur le marché ont pour conséquence une prise de poids contre 10% il y a 20 ans. Parmi ces médicaments il y a :

-Les antidépresseurs et les neuroleptiques : agissent sur les neurotransmetteurs qui favorisent l’envie de manger et donnent même de vraies fringales.

-La pilule contraceptive : surtout celles contenant des œstrogènes car ces hormones favorisent la rétention d’eau.

-Les corticoïdes : ont un effet anti-inflammatoire très efficace contre l’arthrite entre autres mais qui, sur une longue durée, a pour effet secondaire, la prise de poids.

-Les somnifères et sédatifs : provoquent une diminution de consommation d’énergie et favorisent ainsi la prise de poids.

3-LE MANQUE DE SOMMEIL :

-Un sommeil de moins de 6h par nuit modifie la production des hormones qui contrôlent l’appétit : augmentation de la ghréline qui stimule l’appétit et diminution de la leptine responsable du sentiment de satiété.

-Le manque de sommeil favorise le stress.

-Des nuits trop courtes réduisent l’oxydation de nos graisses : c’est la nuit, pendant le jeûne nocturne, que l’oxydation des graisses se produit et surtout en fin de nuit.

-Le manque de sommeil réduit évidemment la motivation à pratiquer une activité physique qui va encore plus nous fatiguer, puisqu’on l’est déjà !

Il est essentiel de rester à l’écoute de sa fatigue et de respecter un sommeil de 7 à 8h.

4-L’HYPOTHYROIDIE :

Si la thyroïde (une glande en forme de papillon localisée à l’avant de votre cou) ne fabrique pas assez d’hormone thyroïdienne ; l’organisme n’en dispose pas assez, le métabolisme ralentit, ce qui rend une prise de poids plus probable. Même un bon fonctionnement de la thyroïde à l’extrémité inférieure des valeurs normales pourrait entraîner un gain de poids. Traiter l’hypothyroïdie avec les médicaments peut faire perdre une partie du poids pris.

5-L’AIR CLIMATISE :

Lorsque le corps a besoin de travailler pour se réchauffer ou se refroidir, il brûle des calories, c’est la thermogénèse. La température constante des climatiseurs n’oblige plus le corps à s’adapter aux variations de température ; on dépense moins d’énergie, on augmente notre réserve de graisse et on prend du poids.

6-L’ARRET DU TABAC :

-Entraîne la compensation du geste par une prise de nourriture généralement sucrée et grasse.

-L’arrêt de la nicotine entraîne une diminution du métabolisme d’environ 10 à 20%. Notre corps dépense moins d’énergie.

-Entraîne la redécouverte des sensations gustatives et olfactives : tentations plus grandes …

-Entraîne le retour de l’appétit.

-Provoque de la nervosité et du stress.

Lorsqu’on arrête de fumer il est important de se mettre au sport, de respecter ses 3 repas par jour ajoutés à 1 ou 2 collations (et non grignotages), de manger équilibré et de boire au moins 1,5L d’eau par jour.

7-LA POLLUTION :

Les polluants des hydrocarbures (polluants automobiles) sont capables d’entrer avec les acides gras dans les cellules graisseuses. Mais ces polluants empêchent la sortie des lipides de ces cellules favorisant ainsi le stockage des graisses.

8-LE GRIGNOTAGE :

Tant qu’il n’est pas intempestif, le grignotage n’est pas préjudiciable mais le problème est qu’il s’agit bien là d’un cercle vicieux ; l’envie de grignoter nous pousse toujours vers les aliments les plus riches (gras, sucrés, salés) ; le grignotage nous empêche d’avoir faim à l’heure des repas (conduisant ensuite sur un autre grignotage) ; le grignotage conduit rapidement vers une dépendance au sucre.

On finit bien souvent par ne s’alimenter que par du grignotage, composé uniquement de nourriture bien trop caloriques et faisant ainsi l’impasse sur les aliments sains et variés …

Bref rien de bon ni pour la santé, ni pour maintenir son poids idéal.

9-LE MANQUE D’ACTIVITE PHYSIQUE :

Avec le développement, l’industrialisation, la modernisation, on a de moins en moins d’efforts à fournir quotidiennement et une alimentation de plus en plus riche. Le rendement énergétique des apports est ainsi beaucoup plus élevé que celui des dépenses et entraîne évidemment une prise de poids et un surpoids bien visible sur la génération actuelle (aux Etats Unis, un tiers de la population est atteinte d’obésité).

Il est urgent et important de se forcer à pratiquer une activité physique pour pallier à ce déséquilibre énergétique.

10-L’HEREDITE :

Il a été prouvé que les enfants de parents obèses ou en surpoids sont souvent en surpoids eux aussi. Le fait de naître dans une famille d’obèse banalise le surpoids et les enfants considèrent leur surpoids comme normal, car ils s’identifient à leurs parents. Tous ces facteurs tendent forcément à augmenter le taux de surpoids et d’obésité dans le monde (et surtout les pays développés) et cette cause génétique est bien sûre renforcée par les mauvaises habitudes des temps modernes.