Courir quand il fait chaud, une mauvaise idée ?

Courir quand il fait chaud, une mauvaise idée ?

Pas totalement… Mais avec le thermomètre qui monte, monte, monte et vous vous demandez s’il est bien raisonnable d’aller courir sous cette chaleur qui vous assomme. Alors quelles sont les dispositions à prendre pour pratiquer la course à pied par temps chaud sans risque la surchauffe ? On vous dit tout !

Alors, suivez nos conseils pour être sportive même quand il fait bien chaud, en restant extrêmement prudente pour vous habituer progressivement. Bref, comment prendre soin de vous.

Règle n° 1 : boire, boire, boire

Pourquoi boire ? Parce que quand le corps n’est pas assez hydraté, il va puiser dans ses réserves. Ainsi le corps va devoir fournir un effort supplémentaire qui affaiblit, pour hydrater les tissus et tenter de se refroidir. Très mauvais pour le cœur, pour la circulation, les muscles et le cerveau.

Quand boire ? Avant, pendant et après. Avant une course ou un simple jogging, pendant la journée, la soirée, on s’hydrate. Et pas avec du café, de la bière ou du thé (diurétiques qui ne permettent pas de fixer les sels minéraux), mais bel et bien de l’eau, des tisanes, des détox waters… Et pendant un jogging ou une séance d’entraînement, on prévoit une gourde.

Attention ! La soif est le premier signe de la déshydratation. Buvez avant d’avoir soif.

Règle n° 2 : le matin, votre moment préféré

Alors si vous avez le choix, courez le matin (ou éventuellement en début de soirée).

Pourquoi le matin c’est bien ? Car tout simplement il fait plus frais. De surcroît, l’organisme n’est pas encore éreinté par une journée torride. Il faut savoir que la chaleur a des effets directs sur les battements du cœur donc il s’agit de contrôler ses efforts. Enfin, la nature exhale tous ses parfums le matin, et si vous pouvez courir près des arbres, dans un bois, sur une route fleurie… vous allez adorer. Mais n’oubliez pas votre gourde !

Attention ! Ne partez pas forcément sans manger.

Alors allez courir avant 9h, et vous allez savourer.

Règle n°3 : courez moins vite

Courir trop vite constitue déjà le défaut de nombreux coureurs, qui pensent qu’il faut nécessairement se donner à fond pour bien faire. Alors que nos amis kényans par exemple s’entraînent parfois à courir lentement afin de bien intégrer leur gestuelle.

Règle n° 4 : portez des vêtements adaptés

Libérez votre tenue de sport, et adaptez-la, elle aussi, à la chaleur ambiante. Short ou skort et débardeur flou au top. Si vous osez, courez en brassière.

N’oubliez pas la tête ! La casquette, en cas de grosse chaleur, va devenir un accessoire indispensable. Non seulement, cela va vous prémunir des insolations, mais en plus vous pourrez la mouiller pour vous rafraîchir la tête, et le tissu humide conservera la fraîcheur. Un bandana peut aussi convenir mais vous ne bénéficierez pas de la visière.

 

Règle n°5 : protégez votre peau

Méfiez-vous du soleil sur votre peau dénudée. Aujourd’hui il existe tout un tas de crèmes solaires résistantes à la sueur, qui vous protègeront vraiment.