Le Piment Fort Est Bon Pour La Santé

Le Piment Fort Est Bon Pour La Santé

C’est VRAI !!

Le piment est une épice que nos ancêtres utilisaient déjà il y a 7000 ans !

Le piment est souvent mal aimé, voire redouté de certains, à cause de sa capacité à mettre la bouche en feu ! Pourtant, ce n’est pas sa seule vertu et il existe de nombreuses qualités insoupçonnées, notamment d’être une source phénoménale de vitamines.

La vitamine K : elle permet de lutter contre les hémorragies et soulage des problèmes hépatiques.

La vitamine E : elle combat les maladies cardiovasculaires et la maladie d’Alzheimer et limite les phénomènes d’oxydation.

La vitamine A : c’est un stimulant du métabolisme grâce au B-carotène.

La vitamine C : elle aide à l’absorption du fer, elle facilite la cicatrisation et c’est un excellent antioxydant, elle contribue donc au ralentissement des effets du vieillissement.

Les minéraux : ils ne sont pas en reste ! le piment est riche en cuivre, en fer, en potassium, en magnésium, en manganèse et en fer.

Ce qui confère le goût piquant du piment, c’est la capsaïne et plus un piment est fort, plus il en contient.

Le capsaïne stimule le métabolisme basal, ce qui est intéressant pour les personnes qui prennent soin de leur silhouette ou les personnes qui cherchent à perdre du poids, car la capsaïne favorise la sensation de satiété et donc, permet de moins manger.

La capsaïne est aussi reconnue pour ses vertus antiseptiques, diurétiques, antibactériennes, digestives, anticonvulsives et sudorifiques.

Les vertus cachées du piment

  • Consommé tel quel ou dans les plats, il prévient et soigne le rhume et la grippe.
  • En cataplasme, sur les articulations, il soulage de l’arthrite.
  • Il freine les besoins en insuline, il est utile dans la lutte contre le diabète.
  • En réduisant le cholestérol et l’agrégation plaquettaire, il lutte contre l’arthérosclérose.
  • Il stimule la libération d’endorphines responsables de la sensation de bien être.

Les contre-indications

Bien qu’il soit bon pour la santé, dans certains cas, il est tout de même déconseillé d’en consommer :

  • En cas de syndrome de l’intestin irritable
  • En cas de reflux gastro-oesophagien
  • En cas d’ulcère ou d’hémorroïdes
  • Chez les enfants de moins de 2 ans.