Le Sel Fait Grossir

LE SEL FAIT GROSSIR

C’EST FAUX

Le sel ne fait pas grossir mais favorise la rétention d’eau si on en prend trop. Faire un régime sans sel aussi ne fait pas perdre du poids. A noter cependant qu’une consommation excessive de sel peut favoriser la rétention d’eau (ou œdème), c’est-à-dire une accumulation de liquide dans l’organisme ou partie de l’organisme. Il freine aussi l’absorption du calcium évacué par les urines. Le sel est un aliment qui participe à la répartition de l’eau dans l’organisme. Quand on garde de l’eau dans son corps, on augmente son poids. Ce n’est pas pour cela qu’on grossit. Grossir c’est prendre de la masse grasse et non pas de l’eau. Le sel augmente la quantité d’eau dans l’organisme et donc le poids.
Le sel doit être consommé avec modération :
En France, la consommation de sel est d’environ 10 g/j pour les hommes et 8 g/j pour les femmes, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Suivant le plan national nutrition santé, il ne faudrait pas dépasser 8 g/j pour un homme et 6,5 g/j pour une femme. L’Organisation mondiale de la santé recommande une consommation maximale de 5 g de sel par jour. En réalité, il est difficile de fixer un seuil car l’accroissement du risque pour la santé est plutôt le résultat d’un continuum que d’un effet-seuil.
Les conséquentes de l’excès de sel :
L’excès de sel est responsable de l’hypertension artérielle et favorise les maladies cardio-vasculaires. Les diabétiques et les personnes obèses sont plus exposés et plus sensibles aux effets du sel. Il est aussi lié à d’autres maladies comme le cancer de l’estomac, l’ostéoporose et les maladies rénales.
Pour limiter sa consommation de sel il faut :
-Miser sur les épices et les herbes aromatiques pour relever un plat et donner des saveurs insoupçonnées mais tout aussi parfumées à vos menus.
– Ne saler pas systématiquement vos plats avant de les avoir goûtés. Optez pour une salière dotée d’un seul trou de petite taille, qui permet de limiter la quantité versée dans l’assiette.
– Eviter de mettre la salière sur la table.
-Préparer vos menus le plus souvent avec des produits frais qui n’ont subi aucune préparation. Les aliments frais ne contiennent naturellement que très peu de sel. Mais, dès qu’ils sont en conserve, surgelés ou cuisinés, leur teneur augmente considérablement. Donc, il faut bien rincer les aliments surgelés pour diminuer le sel si vous n’avez pas de choix.
-Assaisonner vos aliments, de préférence pendant la cuisson plutôt qu’après. Cela laisse le temps au sel de les imbiber. Vous aurez un goût plus corsé avec une quantité de sel utilisée bien moins importante.
Enfin, tout est une question d’habitude, essayez de pratiquer ces conseils et vous apprécierez progressivement de manger des aliments moins salés.